Les ateliers 2016

Les √©ditions pr√©c√©dentes   2015 2016

1/ GRAINES D'ARTISTES

 

100 CORDES SENSIBLES

Explorer vibrations et pulsations avec plus de 30 instruments.

Jordan TEIXEIRA et Louis VICERIAL - Musiciens

√† partir de 6 ans  

 

100 CORDES SENSIBLES

Autour de la pulsation, créer des dialogues musicaux, tous ensemble.

L’enjeu de l’atelier est de faire ressentir aux enfants, par la découverte de multiples instruments (gros, petits, traditionnels, exotiques), la pulsation commune qui lie le groupe. La pulsation est ce « battement régulier » sur lequel tous les musiciens s’appuient et autour duquel harmonies et mélodies se construisent. Les enfants apprendront des rythmes simples puis chacun créera son rythme, le fera partager aux autres : ainsi, ils s’exprimeront et dialogueront … en musique car la musique est un langage !

 

LA TERRE POUR TOUS

Transformer la terre pour créer un animal ou ?... selon ses désirs.

Damian TIRADO – sculpteur, peintre

√† partir de 7 ans  

 

LA TERRE POUR TOUS

Damian Tirado, né à Caracas (Vénézuela) vit et travaille en France. Voici comment il définit son art : « La liberté de créer et de penser sont des réalités qui appartiennent à tous et je m’en suis emparé. Je crée, j’existe, toute mon énergie est portée sur la ligne, le trait, c’est la partie la plus excitante, ensuite je pose mes couleurs. Ma peinture et ma sculpture sont figuratives, contemporaines. Je projette mon ressenti sur la toile au pinceau ou au couteau, sur n’importe quel support et quelle que soit l’œuvre, peinture ou sculpture. »  https://expo.artactif.com/damian-tirado/

L'utilisation de la terre, matériau ordinaire et malléable, a été l'un des premiers supports utilisés par l'homme pour extérioriser sa pensée et la transmettre. Confrontés à la terre, rares sont les enfants qui montrent des réticences à entrer en action. Car son action sur la motte de terre est immédiate, directement observable : il peut y faire des empreintes, la malaxer, la frapper, la déformer, la fragmenter, la rouler entre ses mains ou sur la table, l'aplatir... La terre est un matériau tolérant : les erreurs se corrigent facilement. Elle répond aux besoins sensoriels et gestuels de l'enfant.  Elle stimule les sens. Le modelage met en jeu des aspects affectifs et sensoriels : il permet de figurer, de représenter, c’est à dire de faire parvenir une idée, une représentation  mentale, au niveau visible. Comme tout mode de création, c’est un médiateur pour découvrir le monde, pour l'interroger. Et, accompagné par Damian, le modelage est un plaisir qui vaut aussi initiation à l’art et ouvre sur le domaine de la sculpture que l’enfant saura mieux regarder, interroger, appréhender. 

 

2/ CHERCHEURS EN HERBE

 

TOUCHER LES MOTS (BRAILLE)

Toucher, essayer des jeux à l'aveugle et réaliser des dessins en relief.

Claudette KRAEMER - Ass. Les doigts qui rêvent

√† partir de 3 ans  

 

TOUCHER LES MOTS (BRAILLE)

L'association Les Doigts Qui Rêvent (LDQR) est une association de loi 1901 fondée en 1994 pour pallier le manque total d'albums jeunesse pour les enfants non-voyants et malvoyants: « Depuis plus de 20 ans, notre combat reside là: proposer des albums jeunesse illustrés accessibles à TOUS les enfants, et donc aussi aux enfants déficients visuels afin qu'eux aussi aient des livres-plaisir et puissent naturellement entrer dans la conscience de l'écrit et ainsi découvrir les joies de la lecture et de l'exploration tactile. Nos livres sont des livres de partage facilitant ainsi l'inclusion de ces enfants. » Les ateliers proposés à Idéklic visent, selon l'âge des enfants, à stimuler le sens du toucher souvent dévalorisé par rapport à la vue ou à l'ouïe, mais aussi à faire prendre conscience du handicap des enfants déficients visuels.

Pour les plus grands, l'animatrice propose une petite initiation au braille qui permet aux enfants de décoder quelques éléments de cette écriture inventée en 1829 par un certain Louis Braille.

 

ÉCHECS POUR TOUS

Jouer, s’initier, se perfectionner sur des échiquiers classiques ou géants.

Olivier MINAUD

√† partir de 5 ans  

 

ÉCHECS POUR TOUS

L’échiquier lédonien est un club dont le président est Olivier Minaud. Ses activités sont les suivantes : la pratique du jeu d'Échecs, l’initiation et le perfectionnement aux Échecs, l’enseignement des Échecs en milieu scolaire. http://echiquier.ledonien.free.fr/  

Roi des jeux ou jeu des rois, les échecs jouissent d’un prestige et d’une notoriété qui ne se démentent pas. Longtemps réservé aux adultes sous prétexte de règles complexes, il a été introduit dans le cursus scolaire français (écoles, collèges, lycées) en 2011 pour les compétences particulières qu’il permet de développer chez les enfants, et cela dès la maternelle. Des méthodes d’apprentissage très efficaces en font un jeu accessible à tous.

La pratique du jeu d'échecs développe (comme d’autres jeux à règles)  la maîtrise de soi dans la situation d'opposition à l'autre joueur, la mise en œuvre de stratégies et de prises de décision, le respect des règles et le respect de l'adversaire, donc des compétences civiques, d'initiative et d'autonomie. La nature même du jeu d'échecs mobilise et entraîne les capacités de mémorisation et d'anticipation, ainsi que de repérage spatial sur l'échiquier et ses représentations graphiques. 

La démarche par essais et erreurs fait évoluer l’enfant très rapidement, il apprend rapidement des erreurs qui lui ont coûté un fou ou une tour voire ont mis son roi en échec. Sait-il que l’expression « échec et mat »  est dérivé de « sheikh mat » (ou « shah mat ») signifiant « le roi est mort » en arabe ? En effet, le jeu est arrivé d’orient en Europe vers le 10ème siècle.  (source éducation nationale)

 

ÉNERGIE SOLAIRE

Expérimenter et se sensibiliser à l’énergie solaire.

Philippe DEBOUCLANS - Thermicien Héliobil

√† partir de 6 ans  

 

ÉNERGIE SOLAIRE

Philippe DEBOUCLANS est inventeur, pionnier dans l'énergie solaire depuis 20 ans. Animateur spécialisé, il sensibilise les enfants à l'énergie solaire, grâce à l’approche ludique et pédagogique de ses ateliers.

Depuis 1995  Philippe et Urwana conçoivent des mobiles solaires, après des études en génie thermique à Belfort pour lui et des études en écoles d'art pour elle. Philippe avec ses idées et sa vision mécanique des mouvements, Urwana avec ses crayons, ses couleurs et un apprentissage des techniques infographiques. A la boutique Idéklic, vous pouvez trouver des mobiles et autres objets solaires de Philippe. 

Extraits du blog de Philippe : http://www.heliobil.fr/fr/blog-heliobil/30_inventeur.html

 

REPOR'TERRE

En véritable détective nature, armé d'un appareil photo (fourni), partir à la rencontre du monde vivant.

Julien ARBEZ - Photographe naturaliste

√† partir de 7 ans  

séquence de 2h00. Parents accompagnateurs 

REPOR'TERRE

En compagnie du photographe professionnel Julien Arbez, et de parents accompagnateurs, les enfants, armés d‘appareils photographiques aux caractéristiques différentes, partiront explorer l’environnement et ouvrir l’œil pour mettre en boîte ce qu’un thème, tiré au sort, leur aura proposé. Auparavant ils auront reçu quelques notions nécessaires à une bonne chasse… photographique. La nature locale leur réservera bien des surprises et ils ne verront plus jamais du même œil l’habitant ou l’élément de la nature qu’ils auront choisi de fixer d’une certaine manière – en gros plan ? très gros plan ? plan moyen ? plongée ? contreplongée ? - dans le cadre de leur appareil. Ils visionneront ensuite le résultat de leur reportage  et compareront les différents points de vue. Cadrer, ce n’est pas banal, c’est choisir son point de vue sur… une partie (même minuscule) du monde ! http://julienarbez.fr

 

3/ DES IMAGES ET DES MOTS

 

PHILOSOPH'IDÉKLIC

Réfléchir ensemble à des questions fondamentales qui nous animent tout au long de notre vie.

Maryse METRA et Pascale MERMET-LAVY - Asso.AGSAS

√† partir de 5 ans  

 

PHILOSOPH'IDÉKLIC

 «  L’enfant, dès qu’il est au monde, s’interroge sur le fonctionnement de ce monde. Il cherche à comprendre « comment c’est, la vie ».  Il est important pour lui de mettre de l’ordre dans le monde et cela lui procure du plaisir.  C’est pour inviter les enfants à toucher aux questions de la vie que Jacques Lévine a créé les Ateliers de Réflexion sur la Condition Humaine  qui ont un  double objectif :

- introduire, au sein d’un groupe, un moyen de développer chez les enfants une autre façon d’être en lien avec eux-mêmes, avec les autres enfants du groupe, avec  les adultes qui les encadrent, avec les apprentissages et avec le monde dans lequel ils vivent ;

-  permettre aux adultes présents de changer de regard sur eux, et par conséquent de mieux prendre en compte le potentiel que chacun révèle lors de ces ateliers. » (site de l’association AGSAS  agsas.fr )

4/ FABRIQUE TON MONDE : ART ECO

 

JEUX D'ARCHITECTURE

Construire, bâtir, créer… avec des plaquettes de bois.

Monique HOTE et les animatrices d’Idéklic

√† partir de 3 ans  

 

JEUX D'ARCHITECTURE

KAPLA vient de la contraction des mots néerlandais  KAbouter et PLAnckjes (ce qui signifie : planchettes de lutins). L'inventeur de ce jeu de construction, Tom van der Bruggen, met au point, en 1981, un concept de planchettes rigoureusement identiques. La largeur est égale  à  3 fois l'épaisseur, et la longueur à  5 fois la largeur, ce qui permet de jouer avec des carrés, rectangles, et de combiner des formes harmonieuses dans l'espace.

Ce jeu de construction encourage logique, vision dans l'espace, réalisations de volumes variés, développe la créativité, l'adresse, la précision du geste, stimule la concentration, la patience, la persévérance. Au festival, le très  grand nombre de plaquettes permet des constructions  géantes !

 

MANDALA

Créations de mandalas, collectifs ou individuels, avec des techniques variées.

Nathalie JANVIER - Artiste peintre

√† partir de 4 ans  

 

MANDALA

Mandala est un mot sanskrit qui signifie « cercle, centre, unité, totalité », autant dire une forme symbolique considérée comme parfaite, symbole omniprésent dans l’histoire de l’humanité. À partir de petits éléments variés, naturels ou manufacturés, l’enfant, installé au centre d’un mandala géant préparé par Nathalie Janvier, compose le sien, son univers personnel, qui s’intègre et participe à l’œuvre globale. Sa création est à la fois singulière et collective, exprime sa différence, sa singularité, tout autant que son être-dans-le-monde.

 

MUSIQUE VERTE

Fabriquer son instrument de musique avec des objets de la nature.

Frédérique ROUSSELOT

√† partir de 4 ans  

 

MUSIQUE VERTE

  • Une branche de noisetier, une ficelle...un arc et des flèches.
  • 10 centimètre de sureau, un élastique...un instrument de musique.
  • De l'osier, des lianes et des idées...un jeu à partager.
  • La nature nous soigne, nous nourrit, nous abrite, nous réjouit.

Venez (re)trouver la joie de fabriquer ses jouets en toute simplicité avec ce que nous offre la nature. 

Le matin j'accueille les plus petits (4 à 6 ans). L'après-midi c'est le tour des plus grands.
Chacun saura se fabriquer un instrument de musique et pourra s'essayer à différents jeux nature proposés.

 

PIÈGES A RÊVES

Imaginer et fabriquer un objet traditionnel des tribus amérindiennes destiné à faciliter le sommeil.

Marie Christine PENNORS et les animatrices d’Idéklic

√† partir de 6 ans  

 

PIÈGES A RÊVES

Précision du geste, concentration, choix des matériaux permettront  à  l'enfant de réussir un travail régulier, esthétique. L'aide des autres se révèle utile, parfois indispensable. La création de cet objet traditionnel des tribus amérindiennes devrait stimuler la créativité des enfants mais aussi conduire les enfants vers une culture peut-être méconnue.

Car qu’est-ce qu’un piège à rêves ? Dans la culture des indiens d’Amérique du Nord, et en particulier des Ojibwés, un piège à rêves - asubakatchin - est destiné à empêcher les mauvais rêves d'envahir le sommeil des enfants.  Un petit cerceau est fabriqué à partir d'une branche d'arbre. Dans ce cerceau est tissé un filet en forme de toile d'araignée, comportant un trou au centre. Pendant la nuit, les mauvais rêves resteront pris dans le filet et seront brûlés par les premières lueurs du jour. Les beaux rêves passeront à travers le trou du centre et seront conservés dans les plumes installées autour du cerceau. Le peuple et la culture ojibwés sont bien vivants aujourd'hui : durant l'été, des "pow wows" (rassemblements religieux à l’origine, aujourd’hui festivals culturels) ont lieu dans diverses réserves indiennes des États-Unis et du Canada. 

 

BÂTISSEURS D'ÉPHÉMÈRES

Des branches, des planches, des rondins … pour construire ensemble des architectures naturelles et éphémères. Rêves de cabanes et cabanes de rêve.

Yann PERRIER - sculpteur

√† partir de 6 ans  

 

BÂTISSEURS D'ÉPHÉMÈRES

 Avec des  matériaux simples, morceaux  de  bois et ficelle, cet atelier fait appel à l'imaginaire mais aussi à  la communication. Il faut s'entr'aider, se compŕendre et s'entendre, partager le matériel et les idées, mais  aussi, tenir compte des contraintes techniques : ça  roule, ça  glisse…  il faut attacher, faire un noeud serré... empiler, consolider... 

Un atelier '' d'architecture éphémère'' qui allie savoir-faire  et savoir-vivre, encadré par l’artiste  YaNn Perrier  www.yann-perrier.com

5/ LES PETITS ARTISANS

 

CRÉATIONS EN BOUTONS

Un fil de fer, des boutons de toutes sortes… Et libre cours à l’imaginaire !

Huguette DALLOZ et les animatrices d’Idéklic

√† partir de 3 ans  

 

CRÉATIONS EN BOUTONS

Le bouton est un savoir-faire haut-jurassien depuis plus d’un siècle. À l’origine produit de la tournerie – sur bois, os ou corne – il évolue dans les années 50 avec l’arrivée des matières synthétiques. Il reste aujourd’hui 3 entreprises installées à moins de 15 kms de Moirans-en-Montagne.

C’est grâce à ces généreux « boutonniers » que les festivaliers peuvent depuis 28 ans expérimenter leur créativité et prolonger la vie d’objets ordinaires en les métamorphosant en personnages, animaux, fleurs ou autres objets.

La haute couture a souvent fait du bouton un élément essentiel du vêtement. Des artistes contemporains  créent aussi à partir de boutons.

C’est cette histoire que conte pour les festivaliers Idéklic l’exposition installée près de cet atelier, prémice d’une exposition plus importante concoctée par l’Atelier des Savoir-Faire de Ravilloles pour l’été 2018.

 

CRÉATIONS AVEC DU BOIS

Imaginer, assembler et construire avec des pièces de bois.

Marcel RENAUD et les animateurs d’Idéklic

√† partir de 4 ans  

 

CRÉATIONS AVEC DU BOIS

Comme l’atelier « boutons », l’atelier « bois » est né avec Idéklic, il y a 28 ans, autour du plus ancien savoir-faire jurassien. La tabletterie (petits articles) et la tournerie sur bois ont existé dès le XIème siècle, avec les objets de piété fabriqués pour les pélerins, très nombreux à se rendre à l’Abbaye de Saint-Claude. En 1911, on répertorie 7600 artisans dans un rayon de 30 kms autour de la ville. Ils tournent boules, yoyos, pions, butoirs, quilles, toupies, sabliers, spatules, diabolos, sifflets, bouchons, coquetiers, manche d’outils, balustres, robinets, bilboquets… Puis le jouet prend une place capitale, accrue par l’arrivée du plastique.

À l’atelier bois, le jeune festivalier se voit proposer, grâce aux dons des entreprises, des objets et morceaux de bois d’essences, de tailles, de couleurs et de formes différentes avec lesquels il lui revient, là encore, de tester sa créativité. 

 

MODELAGE TERRE

Découvrir et expérimenter la matière « terre » : modelage et créations, l’imaginaire au bout des doigts.

Sylviane PETETIN - céramiste

√† partir de 4 ans  

 

MODELAGE TERRE

Avec Sylviane la céramiste, l’enfant va laisser libre cours à sa créativité, donner forme à l’informe - la terre -,  matière malléable et tolérante, matière qui salit quand on y frotte son vêtement blanc mais qui se nettoie facilement, matière-mère symbolisée par de plantureuses divinités antiques. Voir, à propos du modelage de la terre, le texte de l’atelier « La terre pour tous » de Damian Tirado.  L’enfant créatif, expérimentateur,  va également, en modelant sa terre, s’ouvrir à l’autre, assis à côté de lui, échanger. L’atelier modelage ouvre au monde de la matière, ouvre à la parole par le geste, au geste par la parole. Tout ceci dans le jeu et le plaisir.

 

FAIRE SON PAIN

Réaliser une pâte à pain, la mettre en forme, la passer au four et repartir avec un pain à partager.

Nadine Déon et Pascale Raguet - Asso.Coopilote

√† partir de 4 ans  

 

FAIRE SON PAIN

Sur une inscription des pyramides il est écrit qu'en mangeant du pain, on " Avale l'esprit, avale le savoir et l'intelligence du dieu."

Le pain n’est pas ou plus toujours l’aliment de base de la nourriture et n’a plus la dimension symbolique forte qui fut la sienne dans de nombreuses civilisations et pendant des siècles. La fabrique du pain représente un outil pédagogique privilégié : pour le geste artisanal du pétrissage, pour le geste « artistique » de la forme donnée au pâton, pour la dimension symbolique qu’on peut rappeler aux enfants avec l’origine du mot « copain » (celui avec qui je partage mon pain) et parce qu’ils auront plaisir à consommer le produit de leur fabrication et que cela peut leur donner au moins la curiosité d’en consommer davantage. 

 

VANNERIE

S’initier à la technique du tressage de l'osier. Toucher des doigts un matériau naturel.

Roger SONNEY - osiériculteur

√† partir de 5 ans  

 

VANNERIE

Pour fabriquer des objets, il existe une technique ancienne qui n'utilise ni colle, ni vis, ni pointe et qui permet de fabriquer des objets solides, légers, utiles, beaux et biodégradables. Cette technique se nomme la vannerie. Roger Sonney est vannier mais aussi osiériculteur : il cultive l’osier. Voir le site http://comitedevannerie.free.fr/fr/metiers/osiericulture.php) « Tel le potier modelant l'argile pour en obtenir des objets utilitaires ou décoratifs, le vannier tresse l'osier et le façonne avec pour seuls guides ses mains et sa vision précise des formes et des volumes à obtenir. II doit associer précision et dextérité, dans le temps relativement court où l'osier assoupli, après un séjour préalable dans l'eau, accepte de se plier à sa volonté.»  Précision, dextérité, concentration,  des qualités utiles, même hors de la vannerie… 

 

DOIGTS DE FÉE

Inventer sa mode, choisir les tissus, couper, assembler pour créer un vêtement unique.

Marie RIVIÈRE - Styliste

√† partir de 6 ans  

 

DOIGTS DE FÉE

Le processus de transformation d’objets ou d’éléments naturels de récupération, à l’œuvre dans plusieurs ateliers Idéklic (boutons, bois, bâtisseurs d’éphémères, mandalas etc),  a une dimension pédagogique évidente. À l’époque des principes d’obsolescence et du tout jetable (même si un courant très récent et encore confidentiel vise à réhabiliter la « réparation » des objets), donner une deuxième vie à ce qui était promis à la poubelle est un petit pas sur le chemin du moins jetable, d’une gestion plus durable de notre environnement. Si en plus il s’agit de se fabriquer un élément de déguisement (pour jouer à devenir un « autre » héroïque ou fantasmé le temps d’un carnaval ou d’une fête) ou d’accessoiriser sa tenue, alors la motivation de créer est sans faille.

6/ CORPS EN JEU, JEU M'EXPRIME

 

LA CHARRETTE DES JEUX

Jeux traditionnels en bois, jeux d’adresse : venez essayer ! 

Béatrice LASSALE et les animatrices d’Ideklic

√† partir de 3 ans  

 

LA CHARRETTE DES JEUX

Jeux traditionnels qui avaient cours dans les fêtes de villages à la  campagne ou dans les fêtes de quartiers en ville et qui entretenaient convivialité  et/ou rivalité. Seuls ou en équipe, les joueurs développent dextérité, adresse, rapidité, précision … Ils peuvent aussi y affiner leurs qualités de stratèges ou perfectionner le calcul mental !!!  ou simplement se dépenser un peu …

Vous retrouverez la ''charrette de jeux'' au cours de vos déplacements dans l'espace du Festival

 

LE CHEVAL, C'EST TROP GENIAL !

Jouer et apprendre à panser un poney..

Anne ROTHLISBERGER - Centre équestre Jura Sud

√† partir de 3 ans  

 

LE CHEVAL, C'EST TROP GENIAL !

Anne Rothlisberger, qui propose cet atelier de sensibilisation à l’équitation et de découverte du poney, est aidée par de jeunes bénévoles, tous formés à l’équitation au Centre équestre Jura Sud qu’elle dirige. La philosophie de son Centre équestre est « de faire découvrir à tous cet être majestueux qu'est le cheval, et de faire comprendre qu’équitation rime avec harmonie. » Cette année, il s’agira pour les festivaliers d’apprendre à panser son poney, autant dire à le bichonner.

Anne travaille également sur le spectacle équestre désormais reconnu parmi les arts du spectacle vivant. Elle est titulaire du monitorat d'équitation (BEES1), du Brevet Fédéral d'Equitation Éthologique niveaux 1 et 2, de diplômes permettant l'enseignement de l'équitation aux personnes en situation de handicap et d'un CAP petite enfance.

Plus d’informations sur le site du Centre équestre Jura Sud :   http://www.centre-equestre-jura-sud.com

 

PEINTURE-FRESQUE

Sur une grande toile collective, exprimer ses émotions en formes et en couleurs.

Fanette VUILLERMOZ

√† partir de 4 ans  

 

PEINTURE-FRESQUE

L’animatrice invite les enfants à exprimer ce qu’ils ressentent à cet instant, dans ce lieu, devant ce qui a déjà été peint par d’autres et face à cette zone blanche qui leur est dévolue. Elle leur donne quelques éléments de vocabulaire pour affiner leur ressenti. Puis elle les amène, avec quelques mots simples, à chercher, avec les outils à leur disposition, les gestes, les couleurs, les traits, l’intensité, qui leur sembleront le mieux exprimer ce qu’ils ressentent face à cette toile : jubilation, peur, colère, hésitation ? Et cela à côté des camarades :  une autre dimension de l’atelier est le respect du travail des autres et la conscience de participer à une œuvre collective tout en affirmant, plastiquement, sa singularité. 

 

MAQUILLAGE

Choisir son personnage pour un visage de fête.

Alda BENIER ROLLET et les animatrices d’Idéklic

√† partir de 4 ans  

Supplément 2€ 

MAQUILLAGE

Les bénévoles  d'Idéklic s'emploient à  rester à  l'écoute  des jeunes festivaliers pour répondre au mieux, à leur désir de devenir ''autres'' le temps d’une journée. Faute de masques, ils prêtent un instant leur visage aux mains habiles de nos maquilleuses et maquilleurs qui les dotent, selon désir, de  moustaches félines, yeux de biche façon disney, regards de stars empaillettés, moues léonines  et autres membres assagis d’un bestiaire coloré. Vous les rencontrerez : charmeurs, féroces,  doux, naturels, facétieux...

 

PÂTE À SEL

Créer en toute liberté avec la pâte à sel.

Marie-Pierre ZURFLUH et Animatrices d’Idéklic

√† partir de 4 ans  

 

PÂTE À SEL

L’enfant a en lui un potentiel de créativité qui ne demande qu’à s’exprimer. C’est par l’expérimentation, le tâtonnement, le jeu, qu’il fait peu à peu connaissance avec le monde et avec son aptitude à agir dans et sur ce monde. Il manipule la matière qui lui est proposée par les animatrices dans un contexte  favorable et protégé. Encadré mais libre de ses gestes, il s’active à matérialiser une image qu’il a en tête, une représentation mentale : un objet, un animal … Le résultat importe peu, seul compte le processus : jeter un pont entre l’abstrait et le concret : l’enfant transforme la matière, construit. C’est en construisant qu’il se construit, peu à peu. 

 

JEUX DE MAINS ET RELAXATION

Partager et se relaxer par le jeu dans une ambiance de détente et de respect.

Anne-Cécile JOLIVET - Bien-être essentiel

√† partir de 4 ans  

 

JEUX DE MAINS ET RELAXATION

Ce sont plusieurs techniques de relaxation que l’enfant pourra expérimenter dans les divers espaces de la salle d’atelier : en fonction de son âge, on lui proposera de se relaxer par la respiration, par le mouvement ou le modelage des mains, du cuir chevelu, en binôme etc. et en utilisant différents supports : comptines, foulards de couleur, odeurs, musique, « petit train » … L’enfant peut choisir de rester dans un seul espace et de profiter d‘une seule technique, ou de tourner, avec l’animatrice, d’un espace et d’une technique à l’autre.

 

EN APESANTEUR

Voyager dans les arbres, découvrir un espace de sensations, de surprises et de contemplation.

Elodie CABOS - architecte designer

√† partir de 4 ans  

 

EN APESANTEUR

- espace de contemplation itinérant -

Un immense filet tendu entre les arbres à hauteur d’oiseau et le jeune festivalier, sans contrainte, sans matériel  spécifique, en toute sécurité, va éprouver  ce qu'éprouvent… les moineaux.

Par cette  expérience  de  hauteur  inédite, il va peu à peu surmonter sa peur et apprivoiser le vide, encouragé  par le jeu, une saine émulation et l'envie d'aller toujours plus haut, au fil d’un parcours original, entre trampoline, escalade et accrobranche.

Une expérience extraordinaire dans un espace de sensations et de surprises.   

 

ESCALADE

Lire la paroi, maîtriser ses prises pour grimper en sécurité.

Frédéric PERRET, les animateurs d’Idéklic - Asso. Ça débloc

√† partir de 7 ans  

 

ESCALADE

  • Quitter la terre, s'aventurer dans l'air, grimper aux murs,
  • Lire une paroi, évaluer les possibilités d'appui,
  • Se sentir physiquement dépendant de ''l'assureur'' et lui faire confiance,
  • Prendre de la hauteur et dominer sa peur,
  • Éprouver la joie et la fierté de l'épreuve  réussie,

Voilà  une motricité  particulière qui n'engage pas que le corps !

7/ PETITE ENFANCE

 

BAIN MUSICAL

Un temps de partage pendant lequel l'enfant plonge dans ... la musique, navigue entre écoute et éveil.

Katia Berman - assoc.Tralalère

jusqu'√† 3 ans 

 

BAIN MUSICAL

Un petit bain musical, ça vous tente ? C’est un temps de partage pendant lequel vous pourrez plonger avec votre enfant dans … la musique ! Un univers aussi riche que les fonds marins : on peut y croiser nombre de formes différentes, tout aussi ludiques et belles (pas de virgule) les unes que les autres.  

Ensemble, l’animatrice et l’enfant vont

  • éveiller : les 5 sens, le corps qui devient instrument de musique ou de jeu, la sensibilité avec la musique, une chanson…
  • explorer : l’univers musical (voix, sons, instruments), des cultures différentes (comptines et chansons d’autrefois, d’ici et d’ailleurs), l’imaginaire
  • entrer dans le monde de la culture avec papa ou maman

tout ceci en prenant son temps, le plaisir du partage dans la musique.

 

IMAGE EN RELIEF, OBJETS SENSORIELS

Toucher des images en relief et manipuler des objets multi sensoriels.

Claudette KRAEMER - Assoc. les Doigts qui rêvent

√† partir de 6 mois, jusqu'√† 2 ans 

 

IMAGE EN RELIEF, OBJETS SENSORIELS

L'association Les Doigts Qui Rêvent (LDQR) est une association de loi 1901 fondée en 1994 pour pallier le manque total d'albums jeunesse pour les enfants non-voyants et malvoyants: « Depuis plus de 20 ans, notre combat réside là: proposer des albums jeunesse illustrés accessibles à TOUS les enfants, et donc aussi aux enfants déficients visuels afin qu'eux aussi aient des livres-plaisir et puissent naturellement entrer dans la conscience de l'écrit et ainsi découvrir les joiens de la lecture et de l'exploration tactile. Nos livres sont des livres de partage facilitant ainsi l'inclusion de ces enfants.» Les ateliers proposés à Idéklic visent, selon l'âge des enfants, à stimuler le sens du toucher souvent dévalorisé par rapport à la vue ou à l'ouïe, mais aussi à faire prendre conscience du handicap des enfants déficients visuels.

Pour les tout-petits, l'atelier travaille le toucher, vise à affiner cette perception en proposant des expériences multi-sensorielles à partir d'images tactiles et d'autres objets susceptibes de stimuler ce sens particulier.

 

ATELIER DES 5 SENS

Toucher, goûter, sentir, voir et entendre : bienvenue dans l'éveil des sens.

Géraldine PIARD – Assoc. Créa'Je

√† partir de 1 ans , jusqu'√† 4 ans 

Accompagnés d’un adulte 

ATELIER DES 5 SENS

Bienvenue dans l'éveil des sens ! L’utilisation du matériel sensoriel Montessori permet à l’enfant d’expérimenter. Divers objets, attrayants par leur matière,  leur couleur, leur forme, diverses activités sollicitent et stimulent l’un de ses sens. L’enfant est libre de ses mouvements et de ses choix sous le regard attentif de Géraldine qui le guidera et apportera son aide si nécessaire.

 

L’enfant acteur, expérimentateur, développant curiosité et autonomie dans le plaisir de la découverte, c’est aussi toute la philosophie originelle d’Idéklic. 

 

TOUILLE TARTINE

Le plaisir de toucher, de travailler la pâte et de mélanger librement les couleurs.

Olivier LAMAUD - IJEM (Pédagogie Freinet)

√† partir de 2 ans  

 

TOUILLE TARTINE

L'enfant se construit grâce à  de nombreuses expériences. Celles de la manipulation de matières sont riches d'enseignements pour lui. Les textures différentes lui procurent des sensations variées. L'utilisation de divers outils l'oblige à  des adaptations de son geste, sollicitant son invention.

Les transformations, par mélange, provoquent des effets de surprise et des émerveillements, que l'enfant renouvelle  ou renouvellera à  chaque rencontre avec des situations semblables. C’est ce que propose l’atelier Touille tartine.

Site  http://www.icem-pedagogie-freinet.org/ 

Au coeur des mots

 

PAUSE, PHOTO, PROSE

Des cartes, des photos pour jouer en imitant, en observant, en dessinant...

Jean-Louis Balducci et Christophe Coquet - CANOPE 39

 

 

PAUSE, PHOTO, PROSE

Conçu par Les Rencontres d’Arles en concertation avec les professionnels de la photographie, de la formation et de l’animation, le jeu Pause Photo Prose, jeu d’équipe, propose de se questionner sur l’origine des photographies, leurs sens, leurs usages.

Il est ici proposé à Idéklic par l’équipe de l’Atelier Canopé 39  http://www.cndp.fr/crdp-besancon/index.php?id=cddp39-accueil#&panel1-2  

La matière est un corpus de 32 photographies aussi diverses que les centaines d’images que nous croisons au quotidien. L’auteur de chacune de ces photographies nous parle de sa démarche professionnelle, du contexte de réalisation, des techniques ou des conditions de prise de vue. Le jeu consiste pour les 2 équipes à rivaliser, en 3 manches, de perspicacité et de talent pour faire deviner de diverses manières aussi ludiques les unes que les autres les photographies tirées au sort.

Mettre des mots sur des photos pour sortir du simple « J’aime / j’aime pas », c’est tendre vers une autonomie du regard, aiguiser son œil de citoyen, de consommateur d’image, se forger un point de vue personnel et le partager avec d’autres. Le jeu est un véritable déclencheur d’émulation, de curiosité, d’attention et d’intelligence collective. Il fait appel aux qualités les plus variées : rapidité, observation, complicité, logique, connaissances, imagination, concentration, écoute, esprit d’équipe…

(extraits des informations données sur le site  http://www.rencontres-arles.com/C.aspx?VP3=CMS3&VF=ARL_975_VForm& FRM=Frame:ARL_934 )

 

 

D'UNE RIVE A L'AUTRE

Dessiner les chemins, laisser son empreinte pour se relier aux autres.Ecrire la quête, le manque, les rêves , seul ou à deux de façon ludique.

Flora MERCIER - Assoc. Saute Frontière

√† partir de 6 ans  

 

D'UNE RIVE A L'AUTRE

D’une rive à l’autre, de mon rivage à ton rivage, de moi à toi : l‘écriture est toujours ce lien de moi à l’autre, ce chemin de mots qui disent mes émotions, mes désirs, mes difficultés, mes rêves, chemin sur lequel Flora accompagne chaque enfant.

Le projet d’atelier s’inscrit cette année dans une action plus large née autour de la sculpture sur colonne d’Auguste Rodin « L’homme qui marche » exposée au Musée de l’Abbaye de Saint-Claude. Le projet réunit des classes des lycées de Moirans en Montagne et de Saint-Claude, les ateliers Idéklic, le Musée de l’Abbaye, le Fonds Régional  d’Art Contemporain Franche-Comté et des artistes : le sculpteur Benoît Huot et la danseuse-chorégraphe Caroline Grosjean, qui travaillent avec les classes. La Nuit des musées a permis au public, les 20 et 21 mai au Musée de l’Abbaye, de découvrir à la fois l’œuvre de Rodin et le travail des classes qui sera également présenté pendant Idéklic.

Les enfants Idéklic sont associés au projet par le biais de 2 ateliers autour des oeuvres d’Auguste Rodin – L’homme qui marche - et de Stephan Balkenhol – sculpture féminine exposée au lycée pour Idéklic : poésie avec Flora, sculpture avec Maude (FRAC).

 

ONCIALE ET ENTRELACS

Inventer une recette de grimoire et l’écrire à la plume.

Anne-Claire MATHIS - Calligraphe

√† partir de 7 ans  

 

ONCIALE ET ENTRELACS

L'onciale est une version calligraphique de l'écriture commune romaine. Elle se caractérise par de grands caractères aux contours arrondis qui s'employaient dans les codex (manuscrits), ancêtres du livre moderne inventés à Rome durant le IIe siècle av. J.-C. C’est une écriture adaptée à la plume.

 Onciale vient du latin « uncia » qui signifie once ou pouce, c’est-à-dire une unité de mesure. A l’origine l’onciale était une grande lettre censée mesurer un pouce (plus de 2 cm) mais dont la taille s’est vite réduite.

 Le jeu de l’atelier consiste à se projeter cette année encore dans le passé et à découvrir une autre forme d’écriture avec une plume à bout… carré ! Avec les plumes magiques et les conseils avisés d’Anne-Claire, chacun calligraphiera ses lettres qu’il ornera d’entrelacs colorés.

 

" TEMPS DE PIGMENTS"

Atelier de découverte de l’enluminure avec réalisation d’une lettrine, d’un animal médiéval…

Karen DEPOISIER

√† partir de 8 ans  

 

" TEMPS DE PIGMENTS"

Art du Moyen Age, l’enluminure est l’art d’illuminer, de mettre en lumière le texte d’un manuscrit par la richesse de décors entièrement peints à la main sur du parchemin (peau animale) ou sur du papier. L’enluminure associe deux langages : l’écrit et l’image. Cette technique artistique remonte au VIème siècle.

On peut feuilleter des manuscrits enluminés du Moyen-Âge sur le site de la Bibliothèque nationale de France http://expositions.bnf.fr/arthur/livres/queste/ index.htm (la légende du roi Arthur et de la table ronde, la Quête du Graal) ou Le livre des Merveilles de Marco-Polo : http://expositions.bnf.fr/livres/polo/ index.htm , et bien d‘autres. Mais l’enluminure est un métier d’art qui s’étudie encore aujourd’hui à l'Institut Supérieur Européen de l'Enluminure et du Manuscrit à Angers comme l’a fait Karen Depoisier, animatrice de l’atelier « Temps de pigments ». Elle a reçu le 1er Prix national du concours " Prix Avenir Métiers d'Arts" 2013 organisé par l'Institut National des Métiers d'Arts (INMA) pour son manuscrit autour d’« Alice au pays des merveilles » : on peut le feuilleter sur son site http://www.tempsdepigments.com/

Corps en jeux

 

"ENTREZ DANS LA DANSE, VOYEZ COMME ON DANSE"

ici et ailleurs, en croisant les pas du folklore du monde entier.

Thierry Girod

 

NOUVEAU EN 2016 

"ENTREZ DANS LA DANSE, VOYEZ COMME ON DANSE"

Le musée  comtois à  la citadelle de Besançon transmet l'histoire des hommes et des paysages qui ont forgé la Franche-Comté au cours des siècles derniers.
Le musée  des maisons comtoises conserve à Nancray le patrimoine traditionnel dans son environnement reconstitué (maisons, objets du quotidien, agriculture, jardins et animaux). Notre région a perdu une grande partie de son folklore musical et dansé. Actuellement, il reste des musiciens et danseurs passionnés qui font revivre un folklore comtois. Toutefois , les groupes se tournent le plus souvent, vers un folklore national, voire international.
Thierry Girod fait partie de ces danseurs amateurs éclairés. Il aime faire partager sa joie de danser et transmet, avec enthousiasme, son plaisir de rencontrer les autres au fil de cercles circassiens, branles, gavottes, rigodons et tarentelles.
 

JEU DE CORPS, JEU DE DANSE

Proposer aux enfants une approche de la danse contemporaine par le jeu, les comptines et la manipulation d ‘objets.

Sara BERNEZET PASQUIER

√† partir de 3 ans  

 

JEU DE CORPS, JEU DE DANSE

Cet atelier chorégraphique conduit les enfants, dans une pratique collective et par le jeu, vers une exploration sensorielle et physique de leur corps dans l’espace. Les objets (balles, cerceaux, feuilles, foulards) et la musique (essentiellement des percussions) suscitent et stimulent leur créativité ; ils peuvent ainsi, avec différentes dynamiques du mouvement, découvrir de nouvelles possibilités de leur corps, danser en duo ou trio, découvrir le temps d’un atelier les tout premiers fondamentaux de la danse contemporaine : le rapport de leur corps à l’espace, à la musique, au sol, au regard, à l’autre…


Formée au Conservatoire National de Région de Lyon, Sara Pasquier intègre le Jeune Ballet International sous la direction de Rosella Hightower en septembre 2000. Elle travaille notamment avec Thierry Malandain, Angelin Preljocaj, Claude Brumachon et Philippe Combes. En juin 2002, elle est engagée comme danseuse interprète dans la compagnie Système Castafiore   http://www.systeme-castafiore.com/

 En 2005, elle expérimente le tango argentin aux côtés de Catherine Berbessou, fonde la compagnie Passeurs d'Envie et suit la formation du Diplôme d'état de professeur de danse. Depuis 2006, elle travaille également avec les compagnies Le sixièmétage, Cie Moebius et participe à un court métrage en tant que danseuse comédienne.

 

THEATRE DE PAPIER

Construire une marionnette à son image puis la manipuler et la mettre en scène avec d'autres figurines.

Luce Amoros - Projet D

√† partir de 6 ans  

NOUVEAU EN 2016 

THEATRE DE PAPIER

C'est en novembre 2011, que Luce Amoros (alsacienne), Erika Faria De Oliveira (Portugaise et Sudafricaine), Marie Godefroy (Picarde), Romain Landat (Périgourdin), Chloé Ratte (Jurassienne) et Simon Moers (Belge), arrivent à la Cartonnerie de MESNAY (Jura, 39) et fondent le Collectif d’artistes « Projet D » théâtre et marionnettes : « Le Projet D est le résultat d'un Désir commun de continuer de travailler ensemble après trois années passées à l'École Supérieure Nationale des Arts de la Marionnette à Charleville Mézières, là où nous nous sommes rencontrés. » Voir le site http://projetd.jimdo.com/

 

Le théâtre de papier est une forme théâtrale jouée sur table, née au milieu du XIX° siècle, dont les décors et les marionnettes sont construites en papier cartonné décoré en deux dimensions. Dans l’atelier, les enfants seront à la fois acteurs et spectateurs, marionnettistes et marionnettes ! Du moins la marionnette qu’ils animeront et feront parler sera-t-elle à leur effigie, sinon à leur taille. Effet comique garanti. Mais aussi sensibilisation à l’étonnante « illusion de vie » de cet objet inanimé, de ce simple morceau de papier découpé qu’un humain agite, fait parler. « Illusion consentie » dit-on car le spectateur sait que l’objet est un objet, pourtant il entre dans l’histoire de la chose qui, animée, devient personnage. Et il éprouve autant d’émotion, parfois davantage, que si l’histoire était jouée par un comédien en chair et en os. L’art de la marionnette tient de la magie et renvoie à l’enfance. Elle touche profondément l’enfant, mais aussi l’enfant présent dans chaque adulte…  

 

BONJOUR JE M'APPELLE...

Choisis une photo, prends un objet, invente toi un personnage et joue le au théâtre.

Thierry Combe - comédien - Pocket Théâtre

√† partir de 7 ans  

NOUVEAU EN 2016 

BONJOUR JE M'APPELLE...

Des objets, une photographie, un prénom…suggèrent à l’enfant  une idée de personnage ; le comédien-metteur en scène Thierry Combe l’accompagne afin qu’il le présente de manière théâtrale.

Se mettre en scène, même brièvement, commencer à construire un personnage, accompagné par un professionnel, permet à l’enfant d’éprouver ce que cela implique : de travailler sur l’expression et la maîtrise de ses émotions et de son corps, d’être sérieux et rigoureux pour bien communiquer, de partager, d’écouter et de gagner ainsi plus de confiance en soi…autant de compétences qui contribuent à la construction de la personnalité. L’atelier vise à sensibiliser l’enfant aux apports de la pratique théâtrale et peut-être à créer le désir d’aller plus loin.

Thierry Combe sera à la fois l’animateur de cet atelier théâtre et le comédien du spectacle Léon, dimanche 10 au soir. Avoir vécu, dans son corps, dans ses émotions, le début de construction d’un personnage aidera l’enfant à mieux percevoir le travail du comédien en scène, à mieux comprendre le spectacle.  

Voir le site du Pocket theatre :  http://www.pockettheatre.fr/

Et encore...

 

CONTENJARDIN

Une bulle hors du temps où contes, légendes et histoires chatouillent nos sens, nos émotions en toute liberté.

Claire Caron - conteuse

√† partir de 6 ans  

 

CONTENJARDIN

L’objectif tient en quelques mots : imagination, émotion, plaisir, liberté. Le spectateur est invité à ouvrir ses 3 oreilles, les deux de chaque côté de la tête et celle du cœur et d’embarquer pour un voyage immobile dans le pays des contes, des légendes, des histoires, des chansons, des poésies. 

"Pourquoi faut-il raconter des histoires?" La question a été posée par l'hebdomadaire L'Express à l'auteur/metteur en scène Joël Pommerat et au pédiatre Aldo Naouri

Extraits.

Aldo Naouri : C'est fondamental pour le développement d'un enfant. Les histoires ont cet avantage de faire appel à son imagination, ce qui lui permet de travailler sa perception de la réalité. Et si l'enfant en est à ce point friand, c'est parce qu'elles mettent en scène des échanges qui vont venir solliciter la chose la plus importante pour lui : la gestion de l'angoisse. Les histoires peuvent éventuellement alléger cette angoisse. 

Joël Pommerat : Pour le philosophe François Flahault, l'être humain a besoin d'une histoire pour se dire qu'il est en train de faire quelque chose avec l'autre. (…) Pour moi, la notion d'histoires renvoie aussi au plaisir d'être ensemble. »

Formes et couleurs

 

PLIAGES MAGIQUES

Offrir une deuxième vie aux livres , lestransformer en un autre volume original , sympathique et utile.

Claudie JACQUIN FRAISSE

√† partir de 4 ans  

 

PLIAGES MAGIQUES

Réaliser un animal, un objet, un personnage à partir de livres abandonnés, initialement destins à la déchetterie, c’est les ressusciter en objets qui relèvent de l’artisanat d’art.

Comme dans d’autres ateliers arts plastiques, les « pliages magiques » privilégient le principe de transformation mais, dans ce cas, avec l’utilisation d’une technique précise enseignée par l’animatrice : l’enfant n’est ici pas libre de choisir sa démarche, il est « initié » à une technique exigeante qui demande concentration et persévérance, car il s’agit de plier chaque page d’une manière précise afin d‘obtenir la forme choisie. C’est apprendre et comprendre que l’art, comme l’artisanat, est aussi une question de techniques et pas seulement d’expressivité.

Ce qui nous rappelle l’origine du mot « atelier ». Alain Rey (dans le Grand Robert) nous dit qu’atelier dérive d’attelle, « petit morceau de bois », et signifia d’abord « tas de bois » (1332) puis « lieu de travail du bois » (1362) enfin « tout lieu de travail artisanal » (15°s.) Bernard Palissy, en 1563, emploie le mot en parlant de son « laboratoire d’artisan-artiste ». Où l’on retrouve la notion de « laboratoire », si pertinente pour caractériser ces temps d’expériences, d’expérimentations, que sont les ateliers Idéklic.

 

CARNETS DE VOYAGE

S’initier au dessin et à la couleur, au collage et relevé d’empreintes pour conserver le souvenir d’un instant ou d’un lieu.

Nathalie et Christophe LEPREST

√† partir de 6 ans  

 

CARNETS DE VOYAGE

Au cœur d'un environnement naturel et pittoresque, le Festival représente pour l'activité "Carnet de voyage", le cadre propice à la découverte, l'émotion et l'expression :

- La découverte, celle d'espaces et de sujets choisis pour leur intérêt : formes, contrastes ombres et lumières, matières et textures, interactions,...

- L'émotion, devant la majesté d'un sapin au milieu du bourg, d'un étrange mascaron qui orne une fontaine, d'arbres enchanteurs enrubannés de vives couleurs, ou devant bien d'autres curiosités...

- L'expression, par l'esquisse d'une forme crayonnée, par la prise d'empreintes au fusain, par la superposition et le grattage du pastel gras, par l'échantillonnage d'un fragment, prélevé, découpé, collé, composé,... de façon plus générale, par l'appropriation artistique d'un motif à l'aide de techniques adaptées ou mixtes. 

Départ de l'activité en face de la Guinguette, où chaque jeune participant, parfois moins jeune, se voit remettre un bottes-cul et une pochette de fournitures en bandoulière;  Équipé enfin pour vivre, s'initier et se confronter à l'Art dans la rue. Durée entre 45 min. et 1 heure d'expérimentation, de stimulation et d'intuition artistique en "plein air" à l'ombre ou à l'abri, sur le motif déjà repéré parfois improvisé...

 

LE PETIT HOMME FROISSE

Grâce à la présence d'une oeuvre d'art, les enfants pourront regarder, observer, analyser et produire des petits jeux en lien avec leur créativité.

Maude Marchal - Fonds Régional d’Art Contemporain de Franche-Comté

√† partir de 6 ans  

 

LE PETIT HOMME FROISSE

Observer une œuvre sculpturale, découvrir le travail et les questions que se pose un artiste aujourd’hui. Dans cet atelier, l’enfant peut à son tour, faire l’expérience du volume. En partant d’un socle, il crée une forme humaine. Les notions d’échelle, de proportions et de mouvement seront abordées par le papier froissé et scotché.

Pour la 3ème année, le Fonds Régional d’Art Contemporain de Franche-Comté est présent à Idéklic. Cette année, le Frac prête une sculpture féminine, en bois, œuvre d’un artiste allemand Stephan Balkenhol, au Lycée des arts du bois de Moirans et au festival Idéklic : les enfants (et les parents) la découvriront, entourée de photographies d’une autre statue, L’homme qui marche, d’Auguste Rodin, exposée au Musée de l’Abbaye de Saint-Claude. Pourquoi faire dialoguer 2 œuvres éloignées d’un siècle ? qu’ont-elles à se dire ? qu’ont-elles à dire aux enfants d’aujourd’hui ? Maude essaiera de les faire parler aux jeunes idékliciens et eux, à leur tour, exprimeront ce qu’elles leur inspirent. La sculpture est un art très concret dont les enfants auront expérimenté quelques gestes dans les ateliers « terre » et « modelage ». Ils engageront sans doute un dialogue très riche avec ces deux œuvres ; ils auront peut-être aussi la chance d’aller voir «  en vrai » l’Homme qui marche au Musée de l’Abbaye de Saint-Claude et, pourquoi pas, en passant par Besançon, de visiter le FRAC www.frac-franche-comte.fr/

 

QUI DIT NOIR, DIT BLANC

Sensibiliser à la puissance graphique du noir et blanc, sous forme de jeux différents dessinés ou peints

Annie BONARDOT - Plasticienne

√† partir de 8 ans  

 

QUI DIT NOIR, DIT BLANC

Il s’agit pour l’enfant de réaliser des dessins ou des peintures, uniquement en noir et blanc. À travers une série de jeux graphiques, ils prendront conscience de la force du noir et blanc à structurer l’espace, de leur efficacité à mettre les formes en valeur, comme certains illustrateurs contemporains  (Antoine Guillopé,  Anthony Browne entre autres).

Aux enfants d’aujourd’hui, habitués pour la plupart à ne (vouloir) voir qu’en couleurs, réapprendre à découvrir la puissance, la beauté et les significations du noir et blanc, c’est ouvrir leur champ de perception et d’émotions. On sait leur résistance première à visionner, par exemple un film de Charlie Chaplin en noir et blanc, qui les passionne une fois qu’ils sont entrés dans l’histoire : ils oublient même qu’il n’est pas en couleurs. Les jeux du noir et blanc sous-tendent aussi une symbolique passionnante.  Noir/blanc, ombre/lumière : une dualité qui vaut, tantôt opposition - le bien/le mal, souvent en occident -, tantôt complémentarité  -  le yin et le yan en extrême-orient. Le noir et blanc, c’est enfin toute l’histoire de l’imprimerie, de la photographie (la chambre obscure) et du cinéma. C’est encore le choix esthétique de cinéastes contemporains chers aux enfants comme Tim Burton (par exemple dans Frankenwennie).

Le petit artisan

 

CHANTOURNAGE

Créer et découper un objet en bois pour découvrir la technique du chantournage.

Francis GOMES-LÉAL - artisan

√† partir de 7 ans  

Taille min. 1m20 

CHANTOURNAGE

Le chantournage est une très ancienne technique de travail du bois qui consiste à découper une pièce de bois selon des profils complexes, généralement en courbes et contre-courbes. Le mot est composé de « chant » et de « tourner ».  Mais « chant » ne vient pas du verbe chanter ! C’est un autre sens de « chant » ou « champ » qui signifie la face la plus étroite ou la moins large d’un objet ; ainsi on dit qu'une planche est « sur le chant » lorsqu'elle est sur l'épaisseur : la face la plus large se nomme le « plat ». Donc ce très joli mot, le chantournage, définit un geste précis, très technique, de tourneur, qu’enseigne sur ses 6 scies Francis, artisan-chantourneur et créateur d’objets en bois.  www.fandarix.com

Nature et matière

 

LA FABRIQUE DU PRINTEMPS

Olivier FRANCOIS - Paysagiste

 

 

LA FABRIQUE DU PRINTEMPS

Paysager un espace, c’est d’abord le rêver  (forme, couleurs, matières, essences…) puis associer différents matériaux (pierre, bois) et végétaux adaptés aux sols. Olivier François sensibilise les enfants à son métier en leur proposant plusieurs activités, du dessin/coloriage/découpage pour les plus jeunes à l’aménagement d’un espace de jardin pour les plus grands, le tout contribuant à créer un paysage arboré et fleuri, évolutif au fil du festival.

Ce sont aussi des valeurs que le paysagiste-concepteur fait passer avec quelques éléments de sa technique professionnelle : comprendre que la biodiversité (qui implique de n’utiliser aucun pesticide) est essentielle à l’équilibre écologique et que le choix des végétaux doit toujours prendre en compte les données et les conditions climatiques locales.  http://www.paysagiste-jura.fr/#/pepinieres

 

LES PETITES BESTIOLES

Fabrication d’animaux réels ou imaginaires avec des éléments naturels.

Esperanza AVILA - plasticienne

√† partir de 4 ans  

 

LES PETITES BESTIOLES

Qu’il s’agisse de pâte à sel, de boutons, de bois ou d’éléments naturels comme dans cet atelier, il s’agit toujours pour l’enfant de transformer un élément ordinaire et de créer un objet selon son désir et… ses moyens. Avec Espéranza, artiste-plasticienne, le jeu est un peu différent : l’enfant va devoir, pour construire sa bestiole, choisir des éléments hétéroclites (à partir de leurs qualités : texture, résistance, malléabilité, couleur, opacité etc) puis les combiner et les assembler. La technique du collage, utilisée par de nombreux artistes (d’Arcimboldo à Picasso, aux surréalistes, au pop art ou aux contemporains) à des fins différentes, permet aussi bien de représenter un animal existant que de créer une chimère, bestiole totalement imaginaire, pure création. 

Petite enfance

 

BEBES LECTEURS

Lecture, conte, musique et comptines pour les tout-petits.

Manuélian Marie - Association Promolec

√† partir de 3 mois, jusqu'√† 4 ans 

 

BEBES LECTEURS

Dans un espace spécialement aménagé (coussins, couettes, tapis, sièges) et largement pourvu de livres sélectionnés pour les moins de 4 ans, les tout-petits sont accueillis par un minimum de 4 ou 5 personnes, dans un état de disponibilité permanente, mais sans jamais d'attitude intrusive : la liberté, la gratuité sont les fondements philosophiques de l'Association Promotion de la lecture.

Chaque animateur s'adresse à un ou plusieurs enfants à la fois, chante ou lit, utilise ou non du matériel d'animation (marionnettes, objets...) Au cours de la dernière demi-heure de chaque séquence, c’est le bal des bébés,  animé par 2 musiciens, l’un à la guitare, l’autre à la clarinette.

                          http://promotiondelalecture.free.fr

 

JEUX D'EAU

Verser, arroser, transvaser, faire couler ou voir tourner : ça coule, ça glisse, ça mouille!

Proposé par « Pause Câlin » - Jura Sud

√† partir de 1 ans  

 

JEUX D'EAU

L'eau désaltère, mais pas que..

L'eau lave, nettoie, mais pas que...

L'eau attire l'enfant, matière  insaisissable par excellence, qui coule, se sauve, revient, emplit les chaussures ou mouille les pieds, fait tourner la roue, ressort là  où  on ne l'attend pas...

Toutes ces expériences passionnent le jeune enfant qui, même sans comprendre, observe et recommence son geste encore, et encore, pour s'assurer de la permanence de la fluidité … de la même manière qu'il demande ''cent'' fois de suite à  son entourage de lire et relire le même  livre.

Il s'imprègne ainsi des propriétés de la matière, de l'utilisation des mots, pour ensuite réutiliser ses acquisitions à  bon escient.

 

CACHE CACHE DANS LE NOIR

Être plus fort que sa peur du noir pour des jeux de cache-cache avec lampes de poches.

Hélène LIBERT

√† partir de 2 ans , jusqu'√† 6 ans 

Maximum 

CACHE CACHE DANS LE NOIR

L’atelier conjugue deux éléments qui contribuent à fabriquer le suspense et à provoquer le plaisir étrange qu’apporte la peur quand elle fait partie d’un jeu ou d’une fiction, c’est-à-dire quand on sait que le danger n’est pas « pour de vrai » et qu’on a l’antidote sous la main, ici la lampe de poche. Cette peur/plaisir remonte à la première enfance, quand le tout petit est livré impuissant au monde qui agit sur lui ; ainsi quand le parent joue à se dissimuler un instant le visage et réapparaît. La première fois, peur sans doute importante puis plaisir de le retrouver. Avec l’habitude du jeu, désir de cette disparition pour le plaisir des retrouvailles. Mais la peur initiale reste là tout de même, mêlée au plaisir. Désir/peur/plaisir : l’émotion propre au suspense. Disparition/réapparition : il y a du magique dans ce jeu-là, un passage du rationnel à l’irrationnel.

C’est précisément cet univers magique que créent fugitivement le noir et le jeu de cache-cache : la disparition (par le noir ou par la cachette) ouvre l’espace de l’imaginaire, des fantasmes, des histoires de loups et autres fantômes, des peurs primitives. D’abord il y a l’attente – l’anticipation - de ce qui peut surgir, du noir, de la cachette : le suspense qui est déjà plaisir (de l’attente) mais aussi peur (de l’inattendu), anticipation de la peur/plaisir : de quel buisson ou placard va surgir le caché ? on ne le sait pas, on va sursauter de peur, crier pour évacuer puis … rire, revenir au réel, à la normalité. 

Le cinéma a travaillé sur ce phénomène complexe dès les origines, les premiers trucages de Méliès. Un roi du suspense comme Hitchcock en a ciselé le mécanisme. Comment cela fonctionne-t-il ? Un exemple : il montre au spectateur une bombe sous la table ; les personnages attablés eux ne le savent pas, ils devisent tranquillement. Alors le spectateur alors éprouve cette émotion particulière du suspense : quand la bombe va-t-elle exploser ? que va-t-il advenir du personnage auquel il s’identifie ? Dans certains films, les effets de montage rendent le suspense presque insupportable : c’est vrai dans certains films d’action contemporains, mais dès les années 20, des scènes mythiques ont laissé trace dans la mémoire collective : on pense au landau dévalant seul les marches de l’escalier d’Odessa dans le Cuirassé Potemkine d’Eisenstein (1925), scène reprise entre autres par Brian de Palma en 1987 dans Les Incorruptibles.

Rythme et sons

 

DRUMMIST

Utiliser la dimension sonore d’objets pour converser au rythme de la fanfare.

Rohal de RIDDER - Percussionniste

√† partir de 4 ans  

 

DRUMMIST

Sous une forme ludique, les enfants jouent rythmiquement, utilisant à la fois des percussions traditionnelles et des objets sonores. Chacun éprouve le vertige de taper, frapper, frotter et secouer les objets sonores. La percussion fait la discussion. Fanfare du monde, la batucada – mot brésilien qui signifie à l’origine battement  et qui a donné son nom à un genre musical proche de la samba - est orchestrée par l’improvisation.

 

LES BRUITS-COLLEURS

Bienvenue au laboratoire des chercheurs percussionistes pour une exploration collective prétexte à imaginer des histoires et à inventer des sons.

Alain MIGNON - musicien

√† partir de 5 ans  

 

LES BRUITS-COLLEURS

Vous avez pu assister l’année dernière au Champ Mathieu au formidable spectacle de percussions « Le souffle du grand fauve » par la Compagnie Déviation dirigée par Alain Mignon : voir le site www.compagniedeviation.com/  

L’atelier conçu par Alain Mignon  est un dispositif musical né de sa volonté de travailler autour d'écrans-tambours qui se jouent à deux : celui qui porte l'instrument (l’écran-tambour) et le musicien.
Chaque instrument est un point d'ancrage, d'invention, d'échappatoire, un contrepoint pour le corps et la musique. L’ensemble des instruments forme au fil de l’atelier une succession de tableaux qui ouvrent sur l’imaginaire.

Chaque rencontre sonore et visuelle  fabrique des identités différentes, à la fois collectives et singulières, aiguisant sans cesse, entre les enfants, les désirs d'échange et de partage.

"Depuis une vingtaine d'années, je fabrique des instruments de musique originaux. Formé au travail d'ébéniste, passionné de sculpture et d'explorations musicales, j'ai voulu associer mon expérience de percussionniste et mes connaissances techniques. Les instruments nés de mon imaginaire deviennent alors une invitation à découvrir de nouvelles possibilités musicales et visuelles. Dans le cadre de ma Compagnie, Déviation, je réalise des spectacles, le plus souvent offerts dans des lieux publics lors d'occasions festives. » (Alain Mignon)

 

 

 

PERCUSSIONS CORPORELLES

S’amuser avec les sons et mettre son corps en résonance de multiples façons. Un instant de création musicale à partager ensemble !

Sabine DUBOSC - Professeur de violoncelle

√† partir de 6 ans  

 

PERCUSSIONS CORPORELLES

Faire découvrir les possibilités sonores du corps, notre instrument privilégié,  toujours à  notre disposition..., et faire de la musique des corps un moment de création et de jeu collectif.

 

Les pieds tapent, les mains frappent, les doigts claquent… rien n’est plus facile pour s’amuser avec les sons que de mettre son corps en résonance comme un véritable instrument de percussion. Les enfants, guidés par la musicienne, découvrent bien d’autres dimensions de leur richesse sonore et réalisent rapidement de petites boucles rythmiques et récréatives, à une ou plusieurs voix, avec ou sans support musical (comptine, chant, CD…).

 

Vive la science

 

LA FEE ELECTRICITE

Venez découvrir et percer les secrets du circuit électrique.

Guillaume KUNTZ

√† partir de 6 ans  

 

LA FEE ELECTRICITE

Une façon simple de découvrir la notion de « circuit électrique » en utilisant, par exemple, un module « pile électrique », un module « lampe » et des modules « fils électriques »… Puis de complexifier les circuits : avec interrupteur, lampes en séries, en parallèles…

Le Pavillon des sciences de Montbéliard est un  des Centres de culture scientifique technique et industrielle (CCSTI) qui ont pour rôle de promouvoir la culture scientifique et technique auprès du grand public. http://www.pavillon-sciences.com/joomla/

Il en existe 18 en France (dont 2 hors métropole). Chaque année, Guillaume Kuntz vient à Idéklic pour enseigner de manière ludique aux jeunes idékliciens de nouveaux gestes de culture scientifique. La technologie et les sciences expérimentales font partie de la culture au  sens où elles permettent de se construire une représentation globale et cohérente du monde et de mieux comprendre son environnement quotidien. Comprise comme une dimension fondamentale de la formation des élèves, la culture scientifique et technologique repose ainsi sur une connaissance des principes et des finalités du raisonnement scientifique, mais aussi sur une pratique effective de la démarche scientifique. Ces pratiques sont possibles dès le plus jeune âge et contribuent, avec d’autres, à développer la conscience du monde qui nous entoure. (source Eduscol)

 

LE MYSTERE DE LA CHAMBRE NOIRE

Pénétrer au coeur d'un appareil photo géant pour comprendre la formation des images.

Marielle Bernaudeau - assoc. la fille de Corinthe

√† partir de 6 ans  

 

LE MYSTERE DE LA CHAMBRE NOIRE

L’histoire de la photographie a commencé bien avant 1830, date considérée comme officielle de sa naissance. D’abord il y eut la camera obscura ou chambre obscure, avec la découverte très précoce (Chine 4° s avant JC, le philosophe grec Aristote au 3°s avt JC, le mathématicien arabe Alhazen 10° siècle après JC) du fait qu’un petit trou percé sur une paroi d’une boîte obscurcie donne sur la paroi opposée l’image inversée de la scène extérieure. « Lorsque des images d’objets illuminés pénètrent par un petit orifice dans une chambre très obscure, captez-les sur une feuille de papier blanc […], ils auront diminué de grandeur et ils se présenteront dans une position inversée, à cause de l’intersection des rayons lumineux […] » écrivait Léonard de Vinci. Tous les appareils photographiques fonctionnent sur le principe originel de la camera obscura. De nombreux artistes ont  utilisé cette technique, bien avant le 19° siècle.

Marielle propose aux enfants d’expérimenter la magie de la chambre obscure –aussi appelée sténopé - après leur avoir montré un diaporama sur son histoire vue à travers certains artistes. Chaque enfant repartira avec son « photogramme ».

 

CUISINE MOLECULAIRE

Donner du sens à la science avec des expériences drôles et étonnantes, chacun peut tester ses performences sensorielles.

Sylvie Morel et Elise Delorme - les ateliers Pasteur

√† partir de 6 ans  

 

CUISINE MOLECULAIRE

La chimie est dans nos casseroles!

Elle se cache derrière la cuisson de l'oeuf, la fabrication de la mayonnaise, la recette des bonbons, des sodas…

Jouant les apprentis-chimistes sous haute surveillance, les enfants sont conduits à  se poser des questions sur les aliments, à  décrypter  les réactions  mises en oeuvre quand ils cuisinent, à  émettre  des hypothèses et  à les vérifier par l'expérimentation.  

Pendant 20 à  30 mn, chacun peut : reconnaître un aliment  au seul toucher, identifier une odeur mystère,  découvrir  le goût  de la fraise, déguster des produits exotiques et inattendus. Un étonnant voyage scientifique et aromatique avec les Ateliers Pasteur ! http://www.terredelouispasteur.fr/atelier-pasteur-dole/

 

Ces ateliers ont été  conçus  par Hervé  This, chimiste à l'INRA (Institut national de la recherche agronomique) et directeur scientifique de la '' fondation science et culture alimentaire'' (Fondation de l'Académie  des sciences).

 

LES JOUETS S'ANIMENT

Les jouets se mettent à bouger tout seuls et racontent des histoires : découvrez le monde du cinéma d’animation.

Thomas DUBIEZ

√† partir de 7 ans  

 

LES JOUETS S'ANIMENT

Vous pouvez apporter vos figurines préférées et les parents, une clé USB pour repartir avec le petit film réalisé !

Avec le principe de prise de vue « image par image », il est possible de donner (apparence de) vie à n’importe quel objet (ou presque), de le faire se mouvoir à notre guise dans n’importe quel espace. Pour animer leurs personnages, leurs petites voitures et d‘autres objets, les enfants utiliseront le même mode opératoire que les réalisateurs Vincent Patar et Stéphane Aubier dans le film d‘animation « Panique au village ».

Le cinéma d’animation nous renvoie aux origines du cinéma et aux trois techniques sur lesquelles repose le 7ème art au plan historique :

 - la technique du mouvement des images, qui s’appuie sur une composante physiologique : la persistance rétinienne. Une image laisse sur notre rétine une impression lumineuse pendant 1/12ème de seconde après sa disparition si bien que, si des images se succèdent à plus de 12 par seconde, on a l'illusion d’une continuité entre elles, donc l’illusion du mouvement. Ce qui fabrique le cinéma. Au début du cinéma, le mouvement était de 16 images/seconde, il est actuellement de 24 images/seconde ;

- la technique de projection (qui prend sa source dans le Théâtre d’ombres, notamment en Chine) ;

- la technique de la photographie (dont les enfants peuvent expérimenter les origines avec l’atelier « Le mystère de la chambre noire » de Marielle).

68 REPR√ČSENTATIONS

26 spectacles ...

  • Dans les rues
  • Dans les salles
  • Sur les places
  • Dans les jardins
  • En pleine nature ...

PLUS DE 58 ATELIERS

parmi lesquels les enfants peuvent circuler librement

Comment réserver

Pour savoir comment et o√Ļ r√©server vos places pour les spectacles :

Réserver pour Idéklic

Contactez-nous

Festival pour l'enfant
87 avenue de Saint-Claude
F-39260, MOIRANS EN MONTAGNE, France

T√®l:  +33(0)3 84 42 00 28
Fax: +33(0)3 84 42 64 02

 

Adhérer à l'association ...

On s'engage, on s'implique, on s'assure, on soutient, on est solidaire, on se tient informé ...

Retour en haut du site

Aricia - Le spécialiste internet du Jura

site créé avec Agestis , système de gestion de contenu